Voici Cyril Gagnepain qui organise un faux cambriolage pour escroquer son assurance

Voici Cyril Gagnepain qui organise un faux cambriolage pour escroquer son assurance

Le 9 septembre 2018 | Aucun commentaire

Voici Cyril Gagnepain en plein cambriolage de sa maison. Ne le dérangez pas il fait juste une escroquerie à l’assurance.

Cyril Gagnepain patron de la société Hyper Méca à La Couture Boussey, est très occupé, quand il n’escroque pas, il frappe sa femme ou tente de la spolier de ses biens.

X – Je trouve que ça craint.

Cyril Gagnepain – Pourquoi ?

X – Vous allez faire ça comment, c’est qui qui vient le faire ?

CG – Cyril.

X – Mais toi tu vas être où ?

CG – Ici

X – Mais vous faites ça a quelle heure ?

CG – Je sais pas encore.

X – Mais genre toi tu arrives et tu vois la maison cambriolée ?

CG – Bah ouais.

X – Moi je trouve que ça craint. Et vous allez enlever quoi ?

CG – Je sais pas encore.

X – Tu le sais bien, si vous faites le truc aujourd’hui…

CG – Les bijoux, télé et home cinéma.

X – Et l’ordinateur ?

CG – Ouais ouais.

X – Moi je trouve que ça craint.

CG – Mets toi un peu a ma place. Je sais que c’est pas évident pour toi mais moi aussi.

X – Moi je trouve que ça craint de faire un faux cambriolage. C’est bon, tu as déjà fait enlever deux voitures. Mais les voitures tu vas dire quoi, que c’était cambriolé ou ?

CG – À la maison.

CG – De toutes façons c’est trop tard je peux plus faire marche arrière.

X – Moi je suis pas d’accord je trouve que ça craint.

CG – Qu’est-ce qui craint ?

X – Tout enlever dans la maison, ça craint !

CG – Chacun son truc.

X – Et tu vas faire quoi, tu vas rentrer tout a l’heure à la maison et tu vas appeler la police ? Avec Manon ?

CG – Oui.

X – Avec Manon a côté ?

CG – Oui. Je serai plus crédible.

X – Tu préfères traumatiser Manon pour être crédible.

CG – Tu attends quoi ? Ça me saoule.

X – Manon a dix ans, tu vas la traumatiser « pour être crédible ».

CG – Je suis tout seul ici. T’es pas la, ne l’oublies pas. Toi t’es de ton côté, moi je suis du miens, tout seul. Donc Manon est avec moi, elle sera avec moi, basta. C’est déjà assez dur comme ça, n’en rajoute pas.

X – Et genre tu appelles les flics avec Manon ?

CG – Ça s’est passé comment la dernière fois ?

X – Justement, pas besoin d’en rajouter, tu pouvais la laisser à la garderie. C’est pas parce qu’il y a Manon que tu vas être plus crédible. C’est quoi le but d’amener Manon ?  Tu vas la traumatiser, ça me parait logique.

CG – Non c’est pas logique, le soir je rentre de l’école avec ma fille, je vois ça, voila, ça s’arrête la.

X – Moi je trouve que c’est pas une bonne idée de faire un faux cambriolage. Vous avez mis ça en place comme ça, sans m’en parler. Franchement, je trouve ça gros.

CG – On verra bien, écoute.

X – Alors, comment ça s’est passé, y’a plus rien ?

CG – Non y’a plus rien, j’ai passé trois heures au commissariat. Je suis arrivé a treize heures, je suis reparti a seize heures. Mais évite d’écrire, ça m’arrangerait. Ou d’en parler sur le téléphone. C’est pas le genre de truc dont il faut parler, quoi. Bah, écoute, j’ai tout retiré.

X – Mais tu as tout retiré ?

CG – Ouais, j’ai tout retiré.

X – Même les voitures, tout ça ?

CG – Les voitures elles étaient plus la depuis une semaine.

X – Et t’as dit qu’elles avaient été volées quand, aujourd’hui ?

CG – Ouais.

X – Même la voiture jaune ?

CG – Ouais, les deux.

X – Ça fait une semaine que… Mais comment tu as fait, c’est toi qui as emmené les voitures ?

CG – J’ai emmené les voitures chez Cyril, avec lui.

X – Et le quad aussi ?

CG – Non, j’ai pas fait le quad, ça faisait trop de choses. Deux voitures, bijoux, télé, plasma, home cinéma, vélos, y’en a pour du pognon. Y’a une enquête, ils m’ont dit que c’était énorme. Ils vont faire les prélèvements ADN…

X – Deux voitures, c’est vraiment gros.

CG – Bah ouais, tu m’apporteras des oranges au cas ou.

X – Arrête d’extrapoler, tu fais pas de la prison pour ça.

CG – On n’ est pas dans le même monde, on est en France la. Renseigne-toi, tu verras. Escroquerie a l’assurance tu verras ce que ça fait.

X – J’arrête pas de te dire que c’est une mauvaise idée, ça me parait gros. C’est énorme, en plus la tu as tout enlevé pour Manon, c’est grave quoi, y’a plus de télé y’a plus rien.

CG – Ses affaires elles sont en place, y’a rien qui a bougé.

X – Et vous avez touché a mes affaires ?

CG – Non, on n’a pas touché a tes affaires.

X – Je suis sure que vous avez touché a mes affaires. Moi je suis déjà pas pour votre connerie a la base, je veux pas qu’on touche a mes affaires quoi.

CG – Mais tes affaires elles sont en place, tu veux que je te montre le dressing, tu veux que je monte avec l’ordinateur ?

X – Non mais tu me montreras plus tard…

CG – Non mais tu me crois pas la, c’est saoulant. Et arrête de bouffer t’as pris des joues.

X – Quoi, j’ai grossi ?

CG – T’as très bien compris. Boule et Bill, je vais t’appeler bibendum.

X – Mais… ça craint. Et ils font faire une enquête et ils ont pris les empreintes ?

CG – Empreintes et ADN.

X – Mais toi t’étais la ?

CG – Bah oui j’étais la, obligé d’être la.

X – Mais t’as fait quoi, t’as tagué les murs et tout ?

CG – Non, ça on l’a pas fait.

X – Mais vous avez fait quoi, vous avez renverse des trucs ?

CG – On a foutu tout par terre, on a tout foutu en vrac quoi. Comme t’avais vu la dernière fois, y’a quatre ans.

X – Même le dressing ?

CG – Ouais.

X – Pourquoi tu rigoles ?

CG – Je rigole pas.

X – Et ils ont dit quoi ? T’as pas peur de te faire gauler ?

CG – Comment ?

X – Bah j’en sais rien, c’est toi qui arrêtes pas de me dire  » Je vais faire de la prison  » .

CG – J’ai pas dit que j’allais faire de la prison, j’ai dit que si tu te fais gauler tu vas en taule.

Pourquoi, tu veux me balancer ?

X – Ouais c’est ça, la confiance règne.

CG – Justement, a te croire, je fais ça pour ma gueule.

X – Bah bien sur, qui va toucher l’argent, sur quel compte ça va ? C’est pas moi. Et puis c’est pas moi qui ai organisé ça. Je suis pas d’accord la dans votre connerie.

CG – Ah ! donc tu penses que j’ai fait ça que pour moi. C’est gentil de ta part. Et qu’est ce qui te fait dire ça ?

X – Parce que je te connais par coeur.

CG – Non, justement, tu me connais très mal.

X – T’es toujours méchant avec moi, t’es toujours en train de me menacer, tu es gentil, méchant, gentil, méchant.

/…/

X – Non mais votre truc…

CG – J’ai appelé AXA, il faut que je retourne a la gendarmerie lundi soir pour faire le bilan entier de tout ce qu’il manque, après mardi j’envoie par mail a AXA tout ce qui concerne la maison, facture… Aprés ils voient s’il faut qu’ils fassent venir un expert, et aprés, c’est en cour.

X – Mais les télés, tout ça, les voitures, c’est ou ?

CG – Les voitures n’existent plus, c’est en état de petits morceaux de copeaux.

X – Et les télés, tout ça ?

CG – Chez la personne que tu connais. Il y a télé…

X – Mais on les récupère quand, en clair ?

CG – Je peux pas les remettre. Il faut que je rachète des télés.

X – Mais qu’est ce que vous avez enlevé la, la télé du bas, de la chambre, du salon ? L’ordinateur ? Console de jeu ?

CG – Console de jeu, vélos, bijoux, home cinéma.

X – Quoi comme bijoux ?

CG – La montre, tes bijoux a toi.

X – Quoi, mes bijoux a moi, mais de quoi tu prends mes bijoux toi ? Mais de quels bijoux tu parles, j’ai pas de bijoux c’est des bijoux fantaisies.

CG – Dans la boite, j’ai pris tout, car je sais qu’il y avait une bague.

X – Mais bien sur que non, la bague je l’ai.

CG – Il y en avait une autre, celle que je t’ai offerte.

X – Elle est ou la bague ? Moi je récupère ma bague ! Non mais attends, il faut arrêter la, vous avez pété un câble.

CG – Les bijoux ne sont pas chez Cyril, ils sont ici.

X – Qu’est-ce qu’il y a d’autre d’enlevé ?

CG – Home cinéma, montre, karaoké, la tour pour mettre le téléphone.

X – T’as enlevé la table de mixage ?

CG – Ouais.

X – Mais ça va pas ou quoi, moi je récupère.

CG – Tu vas la récupérer mais je peux pas la remettre maintenant.

X – Elle est ou là ?

CG – Chez Cyril.

X – Tu vas la remettre quand ?

CG – Il faut laisser passer le temps car s’il y a un contrôle, s’il y a l’assurance… Je vais pas la remettre la dans la semaine, laisse passer un mois et demi, deux mois, je peux pas me griller pour une table de mixage.

X – Ça sert a rien de faire des cadeaux si c’est pour tout enlever.

CG – Mais je vais te la remettre ! Tu as compris le sens de faire Ça ? J’ai l’impression que tu comprends pas.

X – Arrête car déjà la voiture c’est la société, la voiture jaune c’est ton truc et la maison y’a quasiment que dalle et en plus ça ira sur ton compte.

CG – La maison y’a quasiment que dalle ? Mais je crois que tu te rends pas compte. Tu veux que je te dise, ils te remboursent au prix du neuf. Le velo 3000, la montre 8000, la télé il y en a pour 3000, l’autre pour mille, l’autre pour 1500, le home cinéma y’en a pour 1000, l’ordinateur pour 300. Je te parle d’un truc d’au moins 15 a 20 000 euros dans la baraque. Qu’est ce que tu me parles pour rien, mais t’es malade ! Plus la bagnole, 30 000. Mais je crois que tu ne te rends pas compte. Arrête de parler sans savoir, si je l’ai fait c’est qu’il y avait une raison. C’est bon ?

X – Et cet argent il va sur ton compte, quand ?

CG – Mais qu’est ce que tu parles que ça va être fait sur mon compte, si ça se trouve le chèque il va être aux deux noms.

CG – T’as additionné ? Tu parles sans savoir, ils te remboursent au prix du neuf.

X – Et les télés, tu comptes les remettre quand ?

CG – Les télés je risque pas de les remettre, je vais attendre longtemps. Je vais être oblige d’en acheter une.

CG – Tu crois que je fais ça que pour ma gueule ? Et même si je le faisais que pour ma gueule, ça changerait quoi de ton côté ?

 

 

 

 

Laisser un commentaire