Perquisition de la Brigade Financière chez Frederic Truskolaski l’éditeur du magazine OOPS, Télé 15 jours et Télé programmes 2 semaines.

Perquisition de la Brigade Financière chez Frederic Truskolaski l’éditeur du magazine OOPS, Télé 15 jours et Télé programmes 2 semaines.

Le 6 avril 2021 | 1 Commentaire

La Brigade Financière, accompagnée d’inspecteurs de la DNEF (Direction Nationale d’Enquêtes Fiscales), ont perquisitionné simultanément, le 15 septembre à 6H du matin chez l’éditeur controversé Fréderic Truskolaski, ainsi que sa sœur Catherine Truskolaski-Ghaiger et sa mère Mady Truskolaski à Vincennes.

Frederic Truskolaski surnommé « le négrier de la presse », est visé par une enquête pour fraude fiscale, blanchiment de fraude fiscale et organisation frauduleuse d’insolvabilité.

Les enquêteurs ont mis a jour un système opaque de multiples sociétés basées à l’étranger, avec des dirigeants fictifs, dans le but de minorer ou dissimuler des sommes sujettes à l’impôt sur le revenu.

L’éditeur s’était frauduleusement domicilié en Angleterre pour éviter de payer ses impôts et ainsi échapper aux poursuites et condamnations pénales en France.

Visiblement les stratagèmes de l’éditeur n’ont pas convaincu les enquêteurs.

Voici Frédéric Truskolaski,
spécialisé dans le plagiat des titres de presse, dans la désinformation ordurière. Il a des troubles de la mémoire quand il s’agit de payer ses collaborateurs et ses impôts.

Catherine Truskolaski-Gaigher un des prêtes nom de Frédéric Truskolaski. Son sourire ravageur fera t’il effet sur les inspecteurs de la DNEF ?

C’est sur la plage de l’hôtel
Helios a Juan les Pins, où Frédéric Truskolaski passe tous ses étés sur le dos de ses sociétés que les services de police sont venus l’embarquer.

 

Un commentaire pour “Perquisition de la Brigade Financière chez Frederic Truskolaski l’éditeur du magazine OOPS, Télé 15 jours et Télé programmes 2 semaines.”

  1. David N. dit:

    Ravi de voir qu’après toutes ces années, Elfassi est toujours dans le coin !

    Ce Truskolaski est une ancienne cible de tes paparazzades ?

Laisser un commentaire