Meurtre de Candice Cohen-Ahnine, pourquoi l’enquête a été sabotée ?

Meurtre de Candice Cohen-Ahnine, pourquoi l’enquête a été sabotée ?

Le 24 août 2012 | 3 Commentaires

Je tombe ce matin sur cet article de Sud Ouest: http://www.sudouest.fr/2012/08/24/une-chute-mortelle-suspecte-802785-2760.php

Il s’agit du même cas de figure que Candice Cohen-Ahnine. Immédiatement le mari a été placé en garde a vue, la police scientifique a été requise, la brigade criminelle saisie, et un appel à témoin a été fait ! Pourquoi pour Candice Cohen-Ahnine l’enquête a t’elle été sabotée ? Pourquoi n’a t’elle pas bénéficié du même traitement ? Pourquoi essaie t’on d’étouffer ce crime ?

Une femme de 47 ans est tombée du balcon de son appartement au 10e étage. Le drame s’est produit au cœur de la résidence Maurice-Thorez.
La scène s’est déroulée mercredi soir, à l’heure où l’esplanade Jean-Ferrat était investie par les familles venues apprécier la fraîcheur de la soirée après une chaude journée.

« J’étais là avec des amis. Mais je n’ai rien vu. J’ai brusquement entendu des cris et j’ai vu des gens aller vers le bâtiment K. J’ai compris lorsque je me suis approché. Ça a été un choc terrible. Ensuite il y a eu les pompiers, la police. La soirée a basculé dans quelque chose d’horrible », raconte un habitant de la résidence Maurice-Thorez, présent au moment des faits.

Une femme de 47 ans venait de s’écraser sur le sol. Elle a fait une chute depuis le balcon de son appartement, au dixième étage de l’immeuble.

Sapeurs pompiers et Samu ont aussitôt été alertés. Tout a été tenté pour réanimer la victime, mais en vain. Les pompiers ont également pris en charge plusieurs personnes, très choquées par le drame. Une cellule psychologique a été mise en place par l’hôpital Pellegrin.

Garde à vue prolongée

Policiers et représentant du parquet se sont eux aussi rendus très vite à Bègles. La question de la façon dont la quadragénaire avait pu tomber du balcon s’est très vite imposée. Avait-elle eu un geste désespéré, un accident, ou a-t-elle été poussée dans le vide ?

Les premiers témoignages faisaient en effet état d’une très violente dispute qui aurait éclaté au sein du couple.

Rapidement, le mari, âgé de 46 ans et de nationalité marocaine, a été placé en garde à vue au commissariat central de Bordeaux.

Le parquet a confié l’enquête à la brigade criminelle de la Sûreté départementale qui dès hier matin a procédé aux premières auditions de témoins pour tenter de faire la lumière sur ce drame. Le mari a lui aussi été longuement entendu et hier après-midi, sur décision du parquet, sa garde à vue a été prolongée jusqu’à aujourd’hui. Il s’agira ensuite de décider quelle orientation donner à la procédure qui est jusque-là celle d’une enquête en flagrance.

Autopsie et prélèvements

Ce drame est venu frapper une famille qui ne faisait pas parler d’elle, au cœur d’une résidence réputée calme. « Je me suis rendu sur place dès que j’ai été averti, indique Christian Merlette, directeur de cabinet du maire de Bègles. On est confronté à un terrible drame familial. Il y avait beaucoup de monde et beaucoup d’émotion sur l’esplanade, mercredi soir. Les gens étaient là en famille pour profiter du frais. Cet espace a d’ailleurs été conçu pour ça. Il y a des jeux pour les enfants, des jardins partagés, des plots pour s’asseoir. L’esplanade Jean-Ferrat est un lieu de réunion au cœur de la résidence Maurice-Thorez, qui est un quartier calme. Mercredi soir, tout le monde était profondément bouleversé. »

Hier, une croix et des fleurs ont été déposées au pied de l’immeuble.

Une autopsie du corps devait être pratiquée hier après-midi, tandis que les policiers de la brigade criminelle poursuivaient leurs investigations et les auditions de personnes présentes au moment des faits. La police scientifique a également fait de nombreux prélèvements dans l’appartement, notamment dans la cuisine où se seraient trouvées les personnes présentes au moment du drame.

Les policiers cherchent notamment à établir ce qui a pu se passer dans les minutes qui ont précédé la chute.

http://twitter.com/JcElfassi
http://www.facebook.com/jeanclaude.elfassi.9
http://www.youtube.com/user/JeanClaudeElfassi
http://www.dailymotion.com/JeanClaudeElfassi

3 commentaires pour “Meurtre de Candice Cohen-Ahnine, pourquoi l’enquête a été sabotée ?”

  1. GollnischGold dit:

    L’Arabie Saoudite, de même que la France, fait partie des sbires de l’OTAN; elle constitue à ce titre une « bonne dictature » qu’il s’agit de ménager, y compris en fermant les yeux sur les turpitudes de ce qui leur sert de « dirigeants ».
    Quand on voit aujourd’hui à quoi sont employés les services secrets de nos pays « civilisés » (soutiens aux fondamentalistes en Libye, en Syrie…)ça ne m’étonnerait pas que l’enquête soit « retardée », quelques dossiers « perdus », afin de rester en bons termes avec ces quelques tordus à babouches, si cruels avec leur peuple, si dociles avec leurs maîtres.

  2. jaed dit:

    j’ai également trouver un article qui parle d’une femme défenestrée à Bordeaux dans les mêmes circonstances que Candice sauf que le dossier n’est pas traité de la même manière.A bordeaux le mari est sous les verrous. voici le lien: http://lci.tf1.fr/france/faits-divers/une-femme-defenestree-a-bordeaux-son-conjoint-mis-en-examen-7453818.html

  3. fred dit:

    « tordus à babouches » , j’aime, je note, je la garde
    ça m’évitera de m’énerver la prochaine fois , merci ^^

Laisser un commentaire