Télé réalité ou la foire au monstre ?

Télé réalité ou la foire au monstre ?

Le 21 avril 2009 | Aucun commentaire

Élargissons le débat. N’ayant aucun talent, les personnes issues de la Real TV doivent pour exister mettre en scène leur vie. Il y en a qui le font bien telle Jenifer, avec un couac de temps en temps, et d’autres moins bien. Voici quelques exemples, une fois de plus à vous de voir.

Commençons par Amel Bent Bachir, un monstre crée de toutes pièces par M6 et son émission de télé crochet “Nouvelle Star” . Vous l’avez sans doute remarqué; les gagnants ne le sont pas grâce à leur compétence artistique (si vous dites “clé de sol” à Amel, elle va vous chercher une boîte à outils) mais grâce à des critères marketing.  Oui, le but n’est pas de faire la promotion d’une personne qui a bûché 15 ans au conservatoire de musique, mais de faire du fric avec des individus qui peuvent fédérer des groupes de personnes potentiellement acheteurs de CD.

Pour TF1, avec  Jenifer, la cible était la pré ado au goût pas encore affirmé dont la seule préoccupation sera de calquer leur idole. Le créneau midinette étant occupé par TF1, M6 devait se démarquer. Ils ont choisi l’antithèse, un petit laideron issu des banlieues. C’est la magie de la télévision, donner de l’espoir aux ratés et laissés pour compte, ceux qui se disent à quoi bon faire des études ou travailler, tu passes à la télé, tu deviens une star.

Mais revenons à Amel Bent Bachir, elle faisait sa promo docile comme un mouton, chevrotait pour les banlieues, sortait avec Moussa un garçon sympathique, faisait une sex tape et puis patatra, les anciens petits camarades de jeux d’Amel se sont rappelés à son souvenir en tentant de la racketter. On connaît la suite Moussa a renvoyé un racketteur chez Mohamed … (Pas l’épicier mais celui qui donne sept vierges aux poseurs de bombes), et lui s’est retrouvé en prison. La règle dans les banlieues est d’être solidaire avec les proches incarcérés, mais Amel ayant oublié ses origines, elle est allée voir Moussa pour lui dire “si tu ne rentres pas ce soir à la maison tout est fini entre nous”. Moussa n’est pas rentré Amel a rompu et ne lui a jamais envoyé ni argent, ni oranges laissant là le pauvre Moussa dans sa misère.

Mais pour Amel et sa carrière, il était urgent que l’on change de sujet, voilà qu’apparaît Rachid. Commence alors une série de fausses paparazzades: Amel et Rachid au foot, Amel et Rachid chez le joaillier. (Le joaillier bien sûr est  complice de cette mascarade et offre des verroteries à Amel en échange de la couverture médiatique), rumeurs de fiançailles … Et puis repatatra, Rachid se retrouve en prison pour une sombre histoire de racket. À moins que ce ne soit une excuse pour se débarrasser d’Amel décidément trop collante ? Pour la deuxième fois Amel se retrouve seule. Cette fois ci plus question de s’afficher avec un gars, ça tombe bien personne ne voulait d’elle.

Pour tenter de redorer son image dans les banlieues, elle dédie une chanson à Moussa, son ex qu’elle a laissé tomber comme une merde. Pas suffisant, son dernier CD fait un bide retentissant, elle ne remplit que les premiers rangs de MJC. Dernière tentative pour fédérer les banlieues: chanter drapée dans le drapeau algérien, on dirait une pub du  “bibendum Michelin Algérie”. Voila comment de rien, on crée une “star”. Heureusement pour nos oreilles, ça ne dure pas longtemps; aux dernières nouvelles elle serait revenue à ses premières amours … Les tournées dans les caves.

Amel avec ce qui lui reste d’amis en liberté, on a du mal à distinguer le boudin du zodiac, d’Amel

Deuxième cas emblématique: Loana, dont le seul titre de gloire est d’avoir fait le premier direct pornographique de la télévision française. La célèbre séquence de la piscine où l’on voit Loana en main avec un concurrent ne devait rien à l’amour, d’ailleurs ça a été réglé à la vitesse du lapin. L’objectif était d’inciter les pervers à voter pour elle des fois qu’il lui prendrait l’envie de recommencer.

Jamais à court d’imagination Loana et la prod ont lancé un deuxième “Scud », en balançant à la presse people l’existence de sa fille abandonnée à la DASS par manque d’argent (salauds de chirurgiens esthétiques, ils lui ont pris tout son    fric !). Histoire sordide une fois de plus pour remporter les suffrages du public écervelé qui naïvement pensait que si elle gagnait elle irait récupérer sa fille. La suite, on la connaît, elle a pris l’oseille, mais pas sa fille. Loana, on ne pourrait l’en blâmer n’a pas perdu son temps pour gratter de l’argent à tous les cons de France.Dès sa  sortie du loft, elle enregistre un CD, elle façonne son image de Cosette dans un livre ” On m’appelait miette », elle crée une marque de vêtements pour pétasse, vend son image à une enseigne de fringues bas de gamme et anime une émission de télé câblée. Mais quand on n’a pas de talent, le succès ne perdure pas surtout quand on s’est attrapé la grosse tête. Lassé de ses caprices et de son inefficacité (il fallait quinze prises pour qu’elle annone une phrase de trois mots), la chaîne l’a débarquée au bout de quelques émissions. Au fond du trou, Loana a refait parler d’elle récemment comme à son habitude avec une bonne histoire bien graveleuse “on l’a retrouvé inanimée dans sa baignoire, agressée elle aurait été violée par trois individus et de la drogue a été retrouvée dans une bouteille”. Qu’elle ne se souvienne pas avec qui elle a couché c’est normal, mais qu’elle ne sache pas qui a foutu le bordel dans son appart elle qui est si ordonnée a troublé jusqu’à sa meilleure amie. Mais bon tout cela n’est qu’une histoire d’eau de plus; de la piscine elle est passée à la baignoire. Ça lui a permis de faire la une des journaux durant trois semaines. Ça tombe bien elle sort un nouveau CD bientôt.

Jusqu’où ira cette foire aux monstres, des fausses lesbiennes, des transsexuels, des siliconés, des maçons trafiquants de drogue (Greg le millionnaire) est-ce ces individus que l’on doit mettre en avant ? N’a-t’on rien de mieux à proposer en exemple à la jeunesse ?  Je vous passe les détails sur le fait que ces personnes ont poursuivi en justice la presse people pour avoir relaté leurs frasques.

Que le scandale soit avec vous !

Laisser un commentaire

  • Derniers commentaires