Dans le secret des grandes familles saoudiennes de Akli Bellabiod

Dans le secret des grandes familles saoudiennes de Akli Bellabiod

Le 14 décembre 2014 | 3 Commentaires

« Dans le secret des grandes familles saoudiennes » raconte la sauvagerie quotidienne dont a été témoin Akli Bellabiod chauffeur et garde du corps de saoudiens. Akli est un algérien musulman à l’ancienne, pour qui le mot « respect » a encore un sens. Choqué mon ami Akli a décidé d’écrire et nous raconte avec son regard parfois naïf son vécu dans l’ univers surréaliste des barbares saoudiens.

akli

 

3 commentaires pour “Dans le secret des grandes familles saoudiennes de Akli Bellabiod”

  1. infos dit:

    Dans son livre cathy obrien dénonce les mêmes horreurs du coté des USA :

    Anglais en PDF:
    https://archive.org/download/CathyOBrienMarkPhilipsTranceFormationOfAmericaMKULTRA1995/Cathy_OBrien__Mark_Philips_-_Trance_Formation_of_America_MKULTRA_-_1995.pdf

    En français:
    http://www.editionsnouvelleterre.com/quat_transe.html

    « Dans cette autobiographie écrite à quatre mains et parfaitement documentée, Cathy O’Brien raconte comment, d’abord incestée par son père (sa mère étant complice) et par ses oncles depuis son plus jeune âge, elle sera ensuite « vendue » par celui-ci au gouvernement américain.
    Elle et sa fille Kelly, qui viendra au monde en 1980, deviendront ainsi des esclaves du projet « Monarque », une branche de l’opération « MK-Ultra » de la CIA consacrée aux recherches sur le contrôle de l’esprit.
    Conditionnée à tout oublier et programmée sur une base trauma-tique, Cathy O’Brien servira indifféremment d’esclave sexuelle à diverses grandes figures politiques de plusieurs pays — dont des sénateurs, gouverneurs et Présidents des É.-U. —, de courrier diplomatique très spécial, d’intermédiaire et de « mule » dans le trafic de la cocaïne et autres drogues organisé par la CIA.
    Lors de sa traversée de l’enfer, elle sera le témoin muet et robotique de certains aspects de la mise en place du Nouvel Ordre Mondial et des délires de ses promoteurs — subissant diverses programmations « technologiques » réalisées dans des installations ultrasecrètes de la NASA et de l’armée américaine, qui lui feront croiser des personnages dignes des pires films d’horreur. Arrachée in extremis en février 1988 à ses « maîtres » par Mark Phillips, un familier de la CIA, elle parviendra grâce à lui à se dépro-grammer, à retrouver la mémoire et à découvrir son libre arbitre. Ses « souvenirs », d’une précision photographique, balayent les illusions que nous pourrions encore avoir quant à la politique et au pouvoir.
    Avertissement des auteurs : L’ouvrage, qui contient des descriptions susceptibles de choquer, s’adresse exclusivement à un lectorat adulte. « 

  2. Ming the Merciless dit:

    « J’suis peut être pas corse, mais faut pas me prendre pour un Belge!…

    Vraiment, les idioties lunatiques des hippies new age drogués n’ont pas de bornes…tous des reptiliens, tiens!

  3. Caro dit:

    Bonsoir;

    quelles nouvelles de la fille de Candice Cohen?

    Médiapart pourrait enquêter, ou c’est géopolitiquement trop incorrect?

    Je suis écoeurée de cette histoire… Tant d’honnêtes gens à souffrir et mourir, pour le plaisir de sadiques… Et, passer le tout sous silence aux noms d’intérêts mafieux…

    Quand le commentateur au-dessus parle « d’idioties… de reptiliens »: heureux les imbéciles!

Laisser un commentaire

  • Derniers commentaires